douce-amère


douce-amère

douce-amère [ dusamɛr ] n. f.
• 1708; de douce et amère
Plante (solanacées) à fleurs violettes et à baies rouges, toxique à forte dose. morelle. Des douces-amères.

douce-amère, douces-amères nom féminin Solanacée commune, aux baies noires vénéneuses, du genre morelle.

doux-amer, douce-amère
adj. à la fois agréable et pénible. Des réflexions douces-amères.

⇒DOUX-AMER, DOUCE-AMÈRE, adj. et subst. fém.
I.— Rare, adj.
A.— Qui est à la fois doux et amer au goût.
B.— Au fig. [En parlant d'un inanimé abstr.] Qui est à la fois agréable et désagréable, mêle le plaisir et la peine. Les hommes à amours clandestines, chaque aimoir qu'ils quittent, (...) ils ont ce soupir :« Encore un flagrant délit d'évité! » combiné doux-amer de mélancolie et de délivrance, comme le vent frais et la jeune chaleur sur la place (MONTHERL., Lépreuses, 1939, p. 1451). Cette lettre serait pour l'un comme pour l'autre l'occasion de bien douces-amères réflexions (H. BAZIN, Vipère, 1948, p. 157) :
1. Je connais d'expérience l'action brutale ou caressante de tous les stimulants, de tous les narcotiques; j'ai traversé maintes fois la plaine enflammée des pavots, (...). Misérables inventions! Simulacres vils! Rien ne vaut l'herbe douce-amère pleine d'été, de silence et d'orage, d'une chevelure qui se noue autour de notre tristesse comme l'algue harmonieuse autour du noyé! Rien ne vaut le fruit palpitant d'une bouche inépuisable où chantent nos souvenirs, où gémissent nos désirs, où se lamentent nos regrets! Rien ne vaut le regard fascinant et redouté qui vient de plus loin que la vie, qui va plus loin que la mort; ...
MILOSZ, L'Amoureuse initiation, 1910, p. 146.
II.— Subst. fém., BOT. Arbrisseau de la famille des Solanacées à fleurs violettes et à fruits rouges disposés en grappes au sommet de tiges sarmenteuses et grimpantes, qui s'enlace autour des végétaux qui les avoisinent. Des douces-amères. (Quasi-)synon. vigne de Judée :
2. Les tiges de la douce-amère (solanum dulcamara, L), arbuste grimpant qui croît par-tout dans les haies, sont longues, rondes, flexibles, rameuses, lisses, ligneuses, de la grosseur d'un tuyau de plume, et remplies de moelle. Dans les jeunes rameaux, l'écorce est verte intérieurement et extérieurement; dans ceux qui sont plus vieux et plus gros, elle est verte-brunâtre, rugueuse et gercée. En coupant ces tiges en travers, on aperçoit d'abord un anneau blanc, un second vert, et enfin un conduit rempli de moelle, qui, dans les rameaux très-jeunes, est vide. Fraîches, ces tiges ont une odeur nauséabonde désagréable; leur saveur est d'abord amère, puis sucrée. Pour l'usage de la médecine, on doit choisir les tiges jeunes, encore vertes ou vertes-jaunâtres, ...
KAPELER, CAVENTOU, Manuel des pharmaciens et des droguistes, t. 1, 1821, p. 235.
P. méton., PHARM. Cette plante utilisée pour ses propriétés médicinales. Sirop de douce-amère (Ac. 1835-1932).
Prononc. et Orth. :[], fém. []. Douce-amère ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. Av. 1555 sa douce amère peine (J. TAHUREAU, Poésies, f° 179 ds LA CURNE). Composé de doux (douce) et amer(e). Fréq. abs. littér. : Doux-amer :5. Douce-amère :7.

douce-amère [dusamɛʀ] n. f.
ÉTYM. 1708; de douce, fém. de doux, et amère. → Doux-amer.
Morelle (Solanacées), plante à fleurs violettes et à baies rouges. || Des douces-amères.
0 Ça sentait l'humus végétal piétiné sur ce sol bosselé par les racines des bruyères noires : nulle valériane (…) ni douce-amère à baies rouges, rien que de maigres bouquets de phragmites ou de laîches (…)
Jean Cayrol, Histoire de la mer, p. 88.
————————
doux-amer, douce-amère [duzamɛʀ, dusamɛʀ] adj.
ÉTYM. Mil. XVIe; de doux, et amer.
Vx (style du XVIe) ou littér. Qui est à la fois plaisant et amer. || « De bien douces-amères réflexions » (H. Bazin, in T. L. F.).
DÉR. Douce-amère (n. f.).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Douce-Amère — Douce amère …   Wikipédia en Français

  • Douce-amere — Douce amère Douce amère …   Wikipédia en Français

  • Douce Amère — (Bittersweet) est un roman écrit par Danielle Steel, paru en France en 2000. Portail de la littérature Ce document provient de « Douce am%C3%A8re ». Catégories : Roman de Danielle Steel | Roman paru en 2000 …   Wikipédia en Français

  • Douce amere — Douce amère Douce amère (Bittersweet) est un roman écrit par Danielle Steel, paru en France en 2000. Portail de la littérature Ce document provient de « Douce am%C3%A8re ». Catégories : Roman de Danielle Steel | Roman paru en 2000 …   Wikipédia en Français

  • Douce amère — (Bittersweet) est un roman écrit par Danielle Steel, paru en France en 2000. Portail de la littérature Catégories : Roman de Danielle SteelRoman paru en 2000 …   Wikipédia en Français

  • Douce-amère — Douce amère …   Wikipédia en Français

  • DOUCE-AMÈRE — s. f. T. de Botan. Espèce de solanum à tige grimpante, qui est d un grand usage en médecine, surtout comme antidartreux. Sirop de douce amère …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DOUCE-AMÈRE — n. f. T. de Botanique Espèce de solanum à tige grimpante, qui était employée en médecine dans certaines affections de la peau. Sirop de douce amère …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • douce-amère — (dou sa mê r ) s. f. Sous arbrisseau du genre morelle (solanum dulcamara, L.), dont les tiges, d une saveur un peu amère, laissent un arrière goût sucré, et qui est employé dans certaines affections de la peau.    Au plur. Des douces amères, qu… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Morelle douce-amère — Douce amère Douce amère …   Wikipédia en Français